A méditer

« La racine ne connait rien des fruits, mais pourtant c’est elle qui les nourrit. »

Publicités

Sagesse

« To acquire knowledge one must study; but to acquire wisdom one must observe ».

Réflexion de Marilyn vos Savant, la femme au QI le plus élevé du monde.

Carte sans contact

Tout le monde connaît les cartes permettant de payer ou de s’identifier, sans contact. Le pass Navigo pour prendre le métro à Paris remplacera définitivement le ticket de métro en 2019 (et ce sera même le smartphone qui fera office de pass navigo, a condition qu’il soit doté de la technologie NFC:Near Field Communication) . Mais savez-vous qu’une transaction ne peut se faire qu’à quelques centimètres, mais qu’il est possible de lire certaines informations de la carte jusqu’à 1,5 m de distance ? Une sérieuse entorse au droit à la confidentialité des données personnelles. Pour vous prémunir contre ce risque, il est possible d’acquérir pour quelques euros une pochette empêchant les cartes RFID d’être lues à votre insu. Sage précaution…

La mort n’existera plus, ou presque…

Un peu d’anticipation : en 2100 la mort n’existera presque plus, ou en tout cas l’espérance de vie en bonne santé pourra être repoussée au-delà de 120 ans…

Les progrès de la médecine seront tels (greffes d’organes, thérapie génétique, …) qu’ils permettront de se rapprocher du mythe d’éternité. Avec le problème de la surpopulation qui va avec.

Dans le roman La Déclaration : l’Histoire d’Anna de Gemma Malley, la loi stipule qu’un enfant issu de parents prolongeant leur vie éternellement est déclaré comme un « surplus », et en conséquence sa situation est illégale. La seule condition pour avoir des enfants sera d’accepter de laisser sa place. A méditer…

Nuage toxique

Imaginons qu’on nous dise que la France va être survolée  par un nuage toxique, contenant un gaz mortel, provoquant de l’asthme et des cancers, et que 900 personnes vont mourir…

On se dirait que c’est affreux, qu’il faut absolument éviter cela.

Et pourtant c’est exactement ce qui se passe avec les nuages de pollution au-dessus des villes, les jours où il n’y a pas assez de vent.

Et tout le monde s’en fout, les dispositifs de circulation alternée sont d’une efficacité non mesurable, rien ne change, et le lendemain des alertes on oublie tout, en comptant sur le vent pour évacuer la pollution…