Nighthawks

Un homme marche dans la ville.

C’est le crépuscule, l’heure où la lumière se dérobe. L’homme est seul, et un peu triste.

De grands immeubles bordent la rue, l’ambiance est calme, aucune âme qui vive.

Au bout de la rue, une lueur éclaire le trottoir et partiellement la façade qui lui fait face.

L’homme s’approche, et voit à travers la baie vitrée l’intérieur d’un bar. Un serveur désabusé essuie des verres machinalement. Un couple, côte à côte, regarde ensemble dans la même direction, dans le vague, sans rien à se dire.

nighthawks_by_edward_hopper_1942

J’aime beaucoup ce tableau, « Nighthawks » , peint par Edward Hopper en 1942, pour tout ce qu’il évoque et tout ce qu’on peut imaginer à son propos.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s