Archives mensuelles : janvier 2015

« Superpouvoirs »

Barak Obama, à qui on demande en interview quel « superpouvoir » il aurait souhaité avoir, lui l’homme le plus puissant de la planète, répond (après une hésitation) qu’il aurait souhaité pouvoir voler, et aussi pouvoir parler toutes les langues pour pouvoir communiquer avec n’importe qui sur terre. Au-delà de la réponse calibrée pour l’image et la stratégie de communication, c’est quand même assez révélateur…
http://www.francetvinfo.fr/monde/ameriques/video-barack-obama-interviewe-par-trois-bloggeurs_805697.html

ET VOUS, quel serait votre « superpouvoir »? moi ce serait: pouvoir être invisible, avoir la possibilité de se déplacer instantanément d’un endroit à un autre, pouvoir faire taire irrémédiablement tous les cons, et pouvoir transformer les kalachnikov et autres armes à feu en chewing-gum inoffensif. Rien que ça.

Publicités

Surveillance

Carte bancaire, carte de sécu, carte de fidélité, carte de cantine, carte de réduction, carte de parking, carte de téléphone…

Sécurité sociale, sécurité aérienne, sécurité routière, sécurité médicale, sécurité alimentaire, caméras de sécurité, passeport biométrique, cookies traceurs, … Chaque individu est fiché des centaines de fois, le plus souvent à son insu.

Nous sommes cernés !

Sous le prétexte de l’amélioration de la sécurité, l’ensemble des systèmes de nos sociétés tentent de convaincre qu’il faut toujours plus de surveillance, et que c’est pour notre bien. Le problème c’est que c’est forcément au détriment de la liberté individuelle (liberté d’aller et venir sans que cela soit enregistré ni filmé par des caméras de surveillance par exemple). Les enfants sont conditionnés très jeunes pour trouver naturel d’être surveillés, et de trouver normal qu’il y ait des caméras de surveillance partout. Et toujours avec le même refrain comme prétexte: « si vous n’avez rien à vous reprocher, il n’y a aucune raison pour s’opposer à la surveillance, c’est pour votre bien ». Il faut juste prendre en compte le désir légitime des citoyens pour un peu d’anonymat et de « non tracabilité » parfois…