La mort n’existera plus, ou presque…

Un peu d’anticipation : en 2100 la mort n’existera presque plus, ou en tout cas l’espérance de vie en bonne santé pourra être repoussée au-delà de 120 ans…

Les progrès de la médecine seront tels (greffes d’organes, thérapie génétique, …) qu’ils permettront de se rapprocher du mythe d’éternité. Avec le problème de la surpopulation qui va avec.

Dans le roman La Déclaration : l’Histoire d’Anna de Gemma Malley, la loi stipule qu’un enfant issu de parents prolongeant leur vie éternellement est déclaré comme un « surplus », et en conséquence sa situation est illégale. La seule condition pour avoir des enfants sera d’accepter de laisser sa place. A méditer…

Nuage toxique

Imaginons qu’on nous dise que la France va être survolée  par un nuage toxique, contenant un gaz mortel, provoquant de l’asthme et des cancers, et que 900 personnes vont mourir…

On se dirait que c’est affreux, qu’il faut absolument éviter cela.

Et pourtant c’est exactement ce qui se passe avec les nuages de pollution au-dessus des villes, les jours où il n’y a pas assez de vent.

Et tout le monde s’en fout, les dispositifs de circulation alternée sont d’une efficacité non mesurable, rien ne change, et le lendemain des alertes on oublie tout, en comptant sur le vent pour évacuer la pollution…

La Forêt

La forêt est un de nos patrimoines collectif le plus précieux.

Les ancètres d’homo sapiens vivaient dans la forêt. Des civilisations entières se sont développées grâce aux ressources forestières. Quand la forêt est surexploitée elle ne se regénère pas ou trop peu, et cela conduit à des catastrophes; les exemples sont nombreux : île de Paques ou la déforestation a sans doute joué un rôle dans l’effondrement de la société, le Liban où il ne reste presque plus rien des forêts de Cèdres, plus proche de nous en Indonésie, en Thaïlande ou en Malaisie, en Chine, en Amazonie ou en Afrique où le désert progresse, ou encore en Roumanie où 3 hectares de forêt disparaissent chaque heure ! La cupidité et la corruption conduisent à des situations irréversibles. Mais le plus souvent la déforestation est aussi la conséquence de la poussée démographique et de la recherche de terres cultivables. Seule une prise de conscience pourra enrayer ce fléau avant qu’il ne soit trop tard.

Se sentir observé modifie le comportement

Une étude de biologistes et psychologues britanniques publiée en 2006 montre l’effet produit par le sentiment de se savoir observé: une semaine sur deux ils mettaient une image « neutre » (un bouquet de fleurs) au dessus d’une boîte de collecte pour le paiement d’une boisson chaude, chacun mettant ce qu’il veut, et l’autre semaine ils mettaient l’image d’une paire d’yeux. Le résultat est qu’il y a eu trois fois plus d’argent les semaines avec la paire d’yeux que la semaine avec bouquet de fleurs. Etonnant, non?

Le simple fait de savoir qu’il y a une caméra de surveillance modifie le comportement de ceux qui se sentent observés. Par contre peu d’entre nous ont conscience que leurs habitudes de navigation sur Internet sont décortiquées, mémorisées, et utilisées – entre-autres – pour optimiser les publicités qui s’incrustent sur l’écran.

Nighthawks

Un homme marche dans la ville.

C’est le crépuscule, l’heure où la lumière se dérobe. L’homme est seul, et un peu triste.

De grands immeubles bordent la rue, l’ambiance est calme, aucune âme qui vive.

Au bout de la rue, une lueur éclaire le trottoir et partiellement la façade qui lui fait face.

L’homme s’approche, et voit à travers la baie vitrée l’intérieur d’un bar. Un serveur désabusé essuie des verres machinalement. Un couple, côte à côte, regarde ensemble dans la même direction, dans le vague, sans rien à se dire.

nighthawks_by_edward_hopper_1942

J’aime beaucoup ce tableau, « Nighthawks » , peint par Edward Hopper en 1942, pour tout ce qu’il évoque et tout ce qu’on peut imaginer à son propos.

L’écureuil et le blaireau

ecureuilMaître écureuil sur son arbre troué accumulait ses noisettes

Maître blaireau passant par là, trouva ça un peu bête

Il lui proposa de les placer avec, dit-il, un bon taux d’intérêt!

L’écureuil était pensif, imagina sa fortune, peut-être un peu naïf…

Il se trouva fort dépourvu lorsque la crise fut venue

Pour les banquiers blaireaux c’est un peu trop facile

Les pertes sont mutualisées, il n’ont pas à se faire de bile…

La morale de cette histoire de crise bancaire, c’est qu’il n’y en a pas (de morale).

Quand tout va bien les banquiers accumulent les profits

Et quand c’est la crise les contribuables n’ont plus qu’à payer

Toutes les noisettes sont bouffées, plus que les yeux pour pleurer

(et c’est vraiment très triste un écureuil qui pleure…)

Volontourisme

Connaissez-vous le « volontourisme »?
C’est une formule de voyage, présentée comme du volontariat humanitaire par des agences spécialisées, qui exploitent un désir légitime et un sentiment généreux de la part de bénévoles, mais qui est jugé néfaste par les ONG qui voient de l’hypocrisie, du voyeurisme et considèrent ce type d’action comme contre-productive.